Primor Sluchin

Née en 1977 d’un père tromboniste à l’Ensemble InterContemporain (EIC) et d’une mère altiste et musico-thérapeute, Primor Sluchin a bénéficié très jeune d’une éducation musicale placée sous le sceau de l’éclectisme. En juin 2001, un premier prix décerné à l’unanimité couronne quatre années d’études au CNSM de Paris au sein de la classe d’Isabelle Moretti. Remarquée par la harpiste Marielle Nordmann, elle rejoint sa classe de perfectionnement du CNR de Paris. Demi-finaliste du concours international d’Israël en 2000, elle remporte les premiers prix du concours international de l’UFAM ainsi que celui du concours de musique de Chambre d’Arles. Elle est également lauréate et prix Spedidam du Concours International Martine Géliot. En 2003, l’obtention de la prestigieuse bourse de l’Académie Karajan lui permet de rejoindre l’Orchestre Philharmonique de Berlin et de se perfectionner auprès de la harpiste Marie-Pierre Langlamet. Ses expériences en concert reflètent son goût pour la diversité et son aptitude à explorer de nouveaux domaines musicaux. Parallèlement à des récitals en tant que soliste et chambriste (orchestre de chambre de Tel-Aviv, orchestre symphonique d’Ashland aux États-Unis, l’Orchestre de Chambre Louis Poulet en Belgique), elle est membre de l’Ensemble Multilatérale qui promeut la création musicale française. Elle se produit régulièrement au sein du Duo Sluchin avec son frère violoniste. Titulaire du Diplôme d’État, elle a enseigné au Conservatoire de Neuilly-sur-Marne et participe à de nombreux jurys. À son retour d’Allemagne, elle a su asseoir son identité musicale dans la complexité de son jeu grâce à de nombreuses expériences enrichissantes qui lui ont fait gagner la maturité d’une grande concertiste. Harpiste solo de l’Opéra Royal de Wallonie depuis 2003, Primor Sluchin joue sur une harpe Lyon & Healy (facture américaine).

Primor Sluchin s’est produite dans le cadre du Duo Nefeli le 9 octobre 2016 à l’église du Prieuré de Saint-Germain-des-Fossés.

Primor Sluchin