Magali Arnault-Stanczak

Née en décembre 1985, la soprano française Magali Arnault Stanczak débute sa formation de musicienne en tant que violoncelliste. Attirée depuis toujours par la voix, elle est diplômée de chant de la Haute École de Musique de Genève (classe de Gilles Cachemaille) et du Royal College of Music de Londres (classe de Patricia Rozario) où elle obtient un Master of vocal Performance with distinctions avant d’intégrer le deuxième cycle supérieur du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe de Malcolm Walker.

Grande amoureuse de la scène, elle a incarné Tytania (A Midsummer Night’s Dream, Britten, dir. H. Klopfenstein), Iole (Ercole Amante, Cavalli, dir. G. Garrido) à l’Académie Baroque Européenne d’Ambronay, Papagena (La Flûte Enchantée, Mozart, dir. M. Roswell) au Britten Theatre de Londres, Filia (Jephté, Carissimi, dir. J. Cottenceau), Damigella (Incoronazione di Poppea, Monterverdi, dir. E. Tappy) ou bien encore Amour dans le Pygmalion de Rameau (dir. F. Malgoire) et dans l’Orphée de Berlioz (dir. C.-L. Wu), mais aussi Eurydice (Orphée et Eurydice, Glück) avec l’Opéra Studio de Genève sous la direction de J.-M. Curti.
Sous la baguette de L. García Alarcon, Magali a été la First Witch (Didon et Enea, Purcell) au Grand Théâtre de Genève ainsi que l’Aqua (Il Diluvio Universale, Falvetti) au Festival d’Ambronay. Ces deux productions ont fait l’objet d’enregistrements par le label Ambronay Editions.

Les futurs projets sur scène de Magali incluent le rôle de Colette (Le Devin du Village, J.-J. Rousseau) sous la direction de J.-M. Curti, ainsi que le Acis et Galatea de Händel au festival d’Aix-en-Provence sous la baguette de L. García Alarcon et dans une mise en scène de S. Teshigawara.

En concert, Magali se produit régulièrement dans le répertoire du lied et de la mélodie. Elle affectionne également le répertoire sacré de Couperin, Purcell et Händel, les cantates, messes et oratorios de Bach et Mozart qu’elle a beaucoup chantés sous la direction de chefs tels que Ashley Solomon, John Duxburry ou Sephan McLeod au Victoria Hall à Genève, mais aussi à St John’s Smith Square, Hatchlands Park et au Amaryllis Fleming Concert Hall à Londres.
Magali est Lauréate d’un Opperby Stokowski Award, d’un Pidem Award ainsi que des fondations Colette Mosetti, Ernst Göhner/Migros, Lyra, Frield Wald et Fritzt Gerber, ainsi que du prix de chant de la European Yamaha Foundation for Music. Elle souhaite de tout cœur les remercier pour leur confiance.

Magali Arnault Stanczak débute sa formation musicale par l’étude du violoncelle et de l’orgue au conservatoire d’Aix-en-Provence avant d’intégrer les classes de chant de la Haute École de Musique de Genève, du Royal College of Music de Londres puis du CNSMD de Paris.

Aux Festivals d’Aix-en-Provence, d’Ambronay, Britten-Pears, au Théâtre du Châtelet, à la salle Pleyel, ou bien encore au Victoria Hall de Genève et à la Fenice de Venise, Magali se produit sous la direction de chefs tels que L. García Alarcón, L. Equilbey, G. Garrido, F. Malgoire, C. Rousset, J. Corréas, J. Cohen, A. Salomon. Elle incarne notamment les rôles de Tytania (Le Songe d’une nuit d’été, Britten), Amour puis Eurydice (Orphée et Eurydice, Glück), Amour (Echo et Narcisse, Glück et Pygmalion, Rameau), Iole (Ercole Amante, Cavalli), Papagena (La Flûte Enchantée, Mozart), Serpetta (La Finta Giardiniera, Mozart), Flore et Naïs (Naïs, Rameau).

Pour le label Ambronay Éditions, Magali enregistre le rôle de la First Witch dans Didon et Énée de Purcell ainsi que le rôle d’Aqua dans Il Diluvio Universale de Falvetti (Diapason Découverte, Diamant Opéra) avec l’ensemble Cappella Mediterranea sous la baguette de L. García Alarcón.

Magali est lauréate de la Yamaha Music Foundation for Europe, des prix d’Oratorio et d’Opéra des fondations Migros et Ernst Göhner ainsi que des Opperby Stokowski et Pidem Awards. Elle est également lauréate des fondations C. Mosetti, F. Wald, Lyra et enfin F. Gerber. En 2012, Magali est nommée Révélation Classique de l’ADAMI.

Magali Arnault Stanczak s’est produite le 15 mai 2011 à l’orangerie du château d’Avrilly à Trévol, et le 13 octobre 2012 au centre culturel Valery Larbaud à Vichy.

Arnault-Stanczak Magali 2