Loris Barrucand

Natif de Savoie, Loris Barrucand étudie le clavecin au Conservatoire d’Annecy. À 17 ans, il est admis par Olivier Baumont et Blandine Rannou dans la classe de clavecin et de basse continue du CNSMD de Paris où il a récemment achevé un Master, dont le mémoire, placé sous la direction de la musicologue Élisabeth Gallat-Morin, est consacré à la vie musicale de la Nouvelle-France.

Il a reçu les conseils de musiciens de renom tels que Christophe Rousset, Bertrand Cuiller, Kenneth Weiss, Hank Knox, Luc Beauséjour, Françoise Lengellé, Mira Glodeanu, Lionel Sow et se produit avec les ensembles Le Palais Royal, Le Labyrinthe des Passions, Opalescences, et on a pu l’entendre à l’Opéra Bastille dans la Resurrezione de Händel au sein de l’orchestre du CNSMDP dirigé par Paul Agnew. Partisan d’une approche interdisciplinaire de l’art baroque, il a participé à la création de La Belle Absente, une pièce théâtrale, musicale et chorégraphique écrite par la comédienne France David et le compositeur Jean-Christophe Revel. En 2014, il se produit avec Les Jardins Chorégraphiques, Beaux-Champs et le claveciniste Clément Geoffroy dans Les Indes Galantes ou les Automates de Topkapi, production franco-québécoise pour quatre danseurs et deux clavecins sur les airs de Rameau, production qui se déplacera à Toronto pour deux représentations exceptionnelles au Toronto Masque Theatre en mai 2015.

Loris Barrucand s’est produit 29 janvier 2017 à l’Hôtel de Conny à Moulins.

Loris Barrucand