Gulrim Choi

Née en Corée du Sud. Gulrim apprend le violoncelle avec Elisabeth Beaussier et Annie Cochet, ainsi que lors de stages et masterclasses avec Xavier Gagnepain, Philippe Muller et Tsuyoshi Tsutsumi. Elle découvre très tôt le jazz et la musique improvisée et explore une multitude d’univers sonores auprès d’artistes tels que Joëlle Léandre, Peter Brötzmann, Urs Leimgruber, Lê Quan Ninh, et Barre Philips. Elle continue d’approfondir son écoute et son approche de l’improvisation libre avec Fred Frith et Alfred Zimmerlin à la Hochschule de Bâle.

Séduite par la musique ancienne, elle se tourne vers le violoncelle baroque qu’elle étudie avec David Simpson à Paris, Alain Gervreau à Bruxelles, Gaetano Nasillo à Milan, puis à la Schola Cantorum Basiliensis auprès de Christophe Coin. Elle est également marquée par des personnalités telles qu’Amandine Beyer, Hervé Niquet, Sigiswald Kuijken, et Jean Tubéry grâce à qui elle se passionne pour le premier baroque italien. En 2011, elle est la violoncelliste principale de l’EUBO (European Union Baroque Orchestra), avec lequel elle joue sous la direction de Lars Ulrik Mortensen et d’Enrico Onofri. Gulrim se produit avec autant d’enthousiasme au sein de jeunes ensembles baroques et classiques que sur les scènes de musiques improvisées.

Gulrim Choi s’est produite dans le cadre de l’Ensemble Stravaganza le 2 mars 2014 au Cercle Bourbonnais à Moulins.

Gulrim Choi