Guillaume Paire

Guillaume Paire étudie la philosophie puis se forme à la Haute École de Musique de Genève. Il se perfectionne ensuite auprès de Sherman Lowe à Venise. Il est membre de l’Académie européenne de musique du Festival d’Aix-en-Provence.

Membre de la troupe de l’Opéra de Rouen Haute-Normandie, il est Papageno dans Die Zauberflöte, mis en scène par W. Kentridge, le Maire de Jenufa, l’Impresario dans Viva la Mamma ainsi que le Baron Douphol dans La Traviata à l’Opéra royal de Versailles. Il collabore avec les metteurs en scène S. Grögler, J. Savary, P-A. Gamba, F. Roels, F. Meyer-Ortel, Cl. Servais ainsi que T. Huffman.

En concert, accompagné de l’Orchestre de l’Opéra de Rouen, il interprète les Airs de Concert de Mozart ainsi que Das Weihnachts-Oratorium de Bach. Il chante également La Messe en ut RV 427 de Mozart à Genève et le Requiem de Fauré à Saint-Etienne.

Il chante ainsi sous la direction de chefs d’orchestre tels que L. G. Alarcon, S. Rouland, A. Poga, P. Hui, A. Marguier, O. Sallaberger ou encore F. Santi.

En 2012, il se produit sous la direction de J-P. Haeck à Ekaterinbourg, Tyumen et Saint-Petersbourg dans un récital consacré à Offenbach. Durant la saison 2013 / 2014, il est Jupiter dans Orphée aux Enfers au Théâtre Sébastopol de Lille, fait ses débuts au Théâtre de la Monnaie de Bruxelles dans le rôle du Gendarme dans Les Mamelles de Tirésias de Poulenc et participe au Récital Jeunes Talents présenté par Gilles Cantagrel.

Récemment, il a participé à La Grande Duchesse avec la compagnie Les Brigands au Théâtre de l’Athénée à Paris, aux Nuits d’été de Berlioz à Aldeburgh avec le Britten-Pears Orchestra dirigé par Christian Zacharias, ainsi qu’à La Petit Flûte Enchantée au Festival d’Aix-en-Provence. Il était également Périclès dans Phi-Phi de Christiné avec l’Opéra de Lausanne lors de la Route Lyrique 2014.

Guillaume Paire s’est produit dans le cadre des Frivolités Parisiennes le 15 juin 2016 dans le salon d’honneur de l’Hôtel de Ville de Moulins, et le 16 juin 2016 dans le grand hall de l’établissement thermal de Vichy.

Guillaume Paire