François Guerrier

Après des études complètes au Conservatoire de Caen, François Guerrier se perfectionne dans la classe de clavecin du CNSM de Paris auprès de Pierre Hantaï, Christophe Rousset, E. Joie et Kenneth Weiss ; il obtient son premier prix en 2001. Parallèlement, il se forme à l’orgue en autodidacte et devient musicien de l’orgue historique de Guibray (1746).

Invité en tant que soliste par de nombreux festivals tels que la Roque d’Anthéron, la Folle Journée de Nantes, the Early Music Festival of Birmingham, le Printemps des Arts de Nantes, les Chants de la Dore, les festivals de Lausanne, Auch, Saintes ou Montpellier, il se produit également au sein d’ensembles de musique de chambre et d’orchestres (Ricercar Consort, Ensemble Baroque de Limoges, Il Gardellino, Capriccio Stravagante Orchestra, La Simphonie du Marais, le Cercle de l’Harmonie…), ce qui l’amène à jouer dans l’Europe entière et au Japon.

Passionné de musique vocale, il est membre de l’ensemble « Les Musiciens du Paradis » et est engagé comme répétiteur par l’Opéra de Paris, la Monnaie de Bruxelles et par « Les Arts Florissants » à l’occasion du Jardin des Voix 2002. Prix du Concours international Bach de Leipzig 2006 et du Manoir de Pron 2005, il enregistre trois partitas de Bach, récompensées par un Diapason découverte ; il participe aussi à divers enregistrements de musique de chambre et d’orchestre. François Guerrier enseigne la basse continue et l’accord des clavecins à l’Académie de Musique ancienne de Lisieux, et il est responsable de l’entretien de plusieurs collections privées de claviers anciens.

François Guerrier s’est produit le 14 décembre 2007 à l’église Saint-Pierre d’Yzeure.

François Guerrier