Clémentine Decouture

Clémentine Decouture, après avoir étudié le violon à Dijon,  débute le chant dans la classe d’Odile Pieti. Elle rejoint ensuite la classe de Blandine de Saint Sauveur où elle acquiert son Diplôme National Supérieur Professionnel du Musicien au Pôle Supérieur du Conservatoire de Paris et de Boulogne-Billancourt.

En 2008, elle est lauréate du Concours international de chant de l’Union Professionnelle des Maîtres du Chant Français avec le Prix Adami dans la catégorie Interprétation voix de femmes.

Au Concours international de chant de Vivonne en 2012, elle remporte le Prix d’interprétation, mais également le Prix du public. Au Concours international de musique de chambre de Lyon, le Prix de la Sacem lui est remis par Nicolas Bacri pour la meilleure interprétation de ses œuvres, et au Concours Nadia et Lili Boulanger en 2013 à Paris, elle obtient le Prix de la mélodie avec le Duo Dix Vagues. Elle crée ce duo avec Nicolas Chevereau, pianiste, et ensemble ils donnent de nombreux récitals dans de grandes salles françaises comme l’Hôtel de Soubise avec Jeunes Talents à Paris, au festival du Périgord noir, aux journées Maurice Ravel à Montfort l’Amaury, à Musée en Musique à Grenoble ou encore à l’Opéra de Tours.

En avril 2014, elle remporte le 1er prix à l’unanimité en catégorie duo, le Prix du public en catégorie solo ainsi que le Prix d’honneur de la ville de Marseille au Concours international d’opérette pour ses passages en solo et en duo.

En août 2015, elle reçoit le Grand Prix Opéra, le deuxième prix de la mélodie française ainsi que le Prix de l’Office Franco-Québécois pour la jeunesse pour le meilleur interprète français au Concours international de Marmande, prix qui lui donnent l’occasion d’aller chanter en récital à Montréal ainsi qu’à l’Opéra de Bordeaux. Elle vient juste de remporter le Grand Prix Paul Derenne – Prix de la mélodie au Concours international de mélodie française de Toulouse présidé par Mady Mesplé.

Désireuse de se perfectionner, elle participe plusieurs fois à l’académie Poulenc, et suit les conseils de François Le Roux, Noël Lee, Jeff Cohen, Christian Ivaldi, Graham Johnson… A l’Académie Fauré-Séverac à Toulouse ce sont les conseils d’Anne Le Bozec, Michel Lehmann, Jean-Jacques Cubaynes, Marc Bleuse et David Selig qu’elle reçoit. Elle travaille aujourd’hui avec Marie-Thérèse Rivoli, Françoise Tillard, Donna Brown et a récemment participé aux master-classes de Thomas Quasthoff à la Philharmonie de Paris.

Sur scène, elle interprète Constance dans les Dialogues des Carmélites à Dijon, Thérèse dans Les Mamelles de Tirésias de Poulenc avec le Studio Théâtre d’Asnières, Papagena dans Die Zauberflöte de Mozart mis en scène par Antoine Herbez et Yves Coudray, Florine dans Colin Maillard d’Hignard dirigé par Alexandra Cravero, Lisette dans Le petit Faust d’Hervé avec Les Frivolités Parisiennes, Douce dans Douce et Barbe Bleue d’Aboulker à Versailles, Mickaëla dans Carmen mis en scène par Diane Clément et dirigé par Vincent Renaud à Levallois, Cupidon dans Orphée aux enfers d’Offenbach avec la Fabrique Opéra de Caen, La première dame dans Die Zauberflöte de Mozart au Festival de Bazoches et sera Musetta dans La Bohème de Puccini en 2017.

Clémentine est également la directrice artistique d’une association dijonnaise, La Compagnie Divague, qui propose des spectacles originaux mêlant danse et musique, mais également des contes musicaux pour enfants.

Clémentine Decouture s’est produite dans le cadre des Frivolités Parisiennes le 15 juin 2016 dans le salon d’honneur de l’Hôtel de Ville de Moulins, et le 16 juin 2016 dans le grand hall de l’établissement thermal de Vichy.

Clémentine Decouture