Editorial

Le festival « Les Solistes de demain » est l’un des plus anciens festivals de Jeunes Talents de la musique classique en France. Son but est d’offrir aux lauréats des deux Conservatoires Nationaux de Musique, Paris et Lyon, la possibilité de se produire en public et d’acquérir une expérience professionnelle. D’année en année, nous nous réjouissons de voir « percer » de jeunes musiciens dont les noms ont figuré dans la programmation du festival.

Plutôt qu’un festival ordinaire limité à un lieu ou une période de l’année, il propose une formule originale : offrir une année de musique classique dans des lieux historiques, qu’il s’agisse de villes ou de villages, permettant l’accès pour tous à la musique classique.

Grâce au Fonds de dotation Pierre-Bassot, qui soutient Les Solistes de demain, les concerts d’hiver peuvent être organisés en son siège à l’hôtel de Conny à Moulins. Le Fonds Pierre-Bassot met aussi à la disposition des musiciens un hébergement, un riche fonds de partitions de musique anciennes et des instruments comme son clavecin Dowd. Les musiciens qui se produisent dans le festival peuvent ainsi être accueillis pour des sessions de répétition, voire bénéficier du partenariat du Fonds avec le label disquaire Eurydice pour des projets d’enregistrement.

Ballabile, duo Seghers-Laville